Nommer les choses

  On est toujours hésitant et déchiré entre le désir de nommer les choses, les sentiments, les impressions, ce qui permet de mieux les cerner et de les approfondir, et l’intuition de ce que , en les nommant, on perd une grande partie, peut-être la plus grande partie, de leur essence et de leur vérité. […]