Oublier le sens pour le détail

Written by Aldor

 

Je suis tombé l’autre jour sur le blog d’une religieuse de Jérusalem ou de Bethléem (ou peut-être du Sinaï) qui consacrait un article entier à la question de la méthode qu’il convenait d’adopter pour prendre l’hostie. Partisane de l’hostie posée sur la langue du fidèle, elle reconnaissait qu’un concile ou un pape avait accepté que l’hostie soit prise dans la main mais défendait avec une grande vigueur et presque avec colère le principe de la mise en bouche, qui était à ses yeux la seule pratique véritablement orthodoxe et conforme à la vraie doctrine.

Il était terrible et triste de voir combien cette femme, qui a probablement consacré sa vie au Christ, à Dieu et à l’amour, était cependant capable de se perdre et de dépenser une immense énergie à une question aussi insignifiante que celle-ci. Comme si, au regard de ce que signifie l’hostie (signification que je ne saisis d’ailleurs pas) la question de la mettre en bouche ou dans la main était d’une importance quelconque. Comme si le message évangélique pouvait dépendre de cela…

Il y a ainsi des personnes aux pieds desquelles on dépose le monde et qui ne songent qu’à mesurer le nombre de centimètres manquant. Des personnes pour lesquelles on fait des kilomètres et qui vous reprochent d’avoir dérangé leur ordre ménager.

C’est à leurs semblables que s’adressait Thérèse lorsqu’elle mettait en garde ses sœurs et ses filles contre le défaut, courant mais non véniel, consistant à oublier l’esprit pour la lettre, le sens pour le détail, à se perdre dans le suivi scrupuleux de la règle en oubliant que cette règle n’était qu’un point d’appui pour avancer vers quelque chose de beaucoup plus important qu’elle.

Une sorte d’idolâtrie…

Comments: 8

  1. Pour m’occuper de jeunes enfants déstructurés, restaurer des rituels apaise et fait gagner en confiance car donne des repères. Et une fois cette confiance retrouvée, ne pas hésiter à “lâcher prise” en les laissant Etre (fin de la prise en charge par exemple). Cette propension à la “rassurance” dans le rituel inhérente à notre psychisme a été détournée pour manipuler et asservir dans de nombreux domaines. A l’individuel, cela génère des déviances communément appelés “tocs” ou troubles obsessionnels du comportement. C’est le rituel qui me dérange dans toute religion effectivement. Quant à l’individu, on peut poser des rituels (chocolat chaud du dimanche par exemple) à condition d’être capable d’en déroger. Car sinon, cela va à l’encontre de ce qu’est la Vie : impermanente, fluctuante et changeante. Jésus a quitté les Esséniens pour Oser le désert. Cette religieuse est tombée dans la névrose effectivement.

    • Aldor says:

      Je suis entièrement d’accord avec toi, Christelle.

  2. Le diable est dans les détails, et comme tu le dis si bien ici, la forme prend le pas sur le fond. Miroir de notre époque matérialiste ?

  3. Peut-être est-ce cela, la foi. Ouvrir la bouche à un inconnu, et le laisser y déposer, les yeux fermés, ce à quoi l’on croit. Cela pourrait être un bout de n’ importe quoi. De n’importe qui.

    • Aldor says:

      Ah… Ce n’est pas ce qu’elle voulait dire,j’en suis sûr mais j’aime bien ce que tu dis.

  4. L’hostie ISO9000, plus toutes celles obtenues par multiplication des pains (en anglais dans le texte), a également ses idolâtres qui ne se rendent pas compte que son application stricte se fait parfois au détriment de la qualité elle-même. Là également le dogme perd son esprit ! Merci, Aldor !

  5. Parfois les petits détails (raffinement, décoration, inventivité) font toute la différence.
    Mais dans le cas que tu évoques, c’est ni plus ni moins que de la maniaquerie…
    Comme quoi, tout est dans la nuance… 😉
    Encore un sujet que tu développes avec ta finesse et ton intelligence habituelles
    ¸¸.•*¨*• ☆

  6. Je suis d’accord avec Célestine.
    On peut se perdre dans les détails sans en oublier le sens.
    C’est une question de dosage (de nuance !).
    🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.