La pureté de l’intention

Written by Aldor

Nous discutions hier, au bureau, avec Nadia, d’un discours d’Emmanuel Macron. Nous ne partagions pas le même point de vue mais étions d’accord sur le fait qu’au bout du compte et à la fin du jour, seule comptait l’intention et, plus précisément, la pureté de l’intention.

Il y a, semble-t-il, des personnes qui savent sonder les cœurs et les âmes des proches et des personnes qu’elles aiment et qui devinent, décryptent ou lisent les intentions. C’est le cas du curé de campagne de Georges Bernanos qui voit la haine tapie au fond du cœur de la comtesse, cette haine qui la ronge et qui tout envahit ; c’est le cas de celle que j’aime et qui mieux que moi me connaît.

Mais à qui n’a pas ce don (don qui, plus qu’un don, est peut-être un travail d’amour et d’attention , – c’est ce que je me dis parfois), l’intention est cachée. Et rien n’est plus ressemblant à une intention pure qu’une intention qui ne l’est pas. Ce sont les mêmes gestes, les mêmes paroles – tout est identique hors l’intention, qui est secrète.

Et pourtant, selon que l’intention est pure ou ne l’est pas, tout change. Tout est pareil, et pourtant tout est changé.

Etre sans arrière pensée. Pas forcément univoque mais sans arrière pensée, sans autre intention que celle qui est dite, sans autres fins que celles qui sont exposées et offertes : une seule couche, sans double-fond et sans épaisseur : de la simplicité.

Dépouiller, dépouiller et dépouiller encore. Jusqu’à trouver ce qui ne peut plus être épuré, ce qui ne peut plus être purifié.

Une sorte de haïku.

Comments: 8

  1. Oui, la pureté de l’intention est fortement liée à la transparence du propos, des actes, du comportement. En somme, il s’agit d’honnêteté. Mais il faut pour cela se connaitre soi-même et avoir en conscience des intentions qui demeurent souvent à la limite de la conscience…. Vaste question!

  2. Aldor says:

    Se connaître soi-même. Tu as tout dit, Clémentine.

  3. L’intention, sa pureté ou non, l’honnêteté, la conscience… je crois que la plupart du temps, je n’écris pas sur autre chose. Nous conversons par textes interposés, Aldor 😉 Merci de ton apport distancié, et donc d’autant plus précieux pour moi.

    • Aldor says:

      Oui, Esther. Nous partageons souvent les mêmes angoisses et les mêmes intuitions. Les mêmes manques aussi peut-être.

  4. Malgré tout, il peut exister des intentions inconscientes et floues … On peut aussi avoir des intentions simultanées contradictoires … L’esprit est si complexe !

    • Aldor says:

      Oui et oui, Marie-Anne, je suis d’accord et ne trouve rien de mal à cela.

      La fausseté apparaît quand on prétend avoir une intention quand on en a plusieurs ou cette intention-là quand c’est une autre qui nous conduit et que nous le sentons (ou savons).

Laisser un commentaire