Egalité, fraternité, solidarité

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20190614solidarite.mp3?_=1

Laure, Gary et moi bavardions l’autre soir, et Laure faisait justement remarquer que la notion de solidarité diffère de celle de fraternité : la fraternité met l’accent sur les relations interindividuelles alors que la notion de solidarité est centrée sur la dimension collective et sociale. Les deux notions sont nécessaires ; l’une sans l’autre reste incomplète, ou maladroite, manque de cœur ou de réalisme ; les deux réunies forment un ensemble harmonieux, qui paraît plus accompli.

Mais repensant ce matin à cette conversation, et à la belle devise de la République : Liberté, égalité, fraternité, je me disais que la notion de solidarité y était sans doute également présente grâce à l’alliance, à la conjonction des deux derniers termes : égalité et fraternité.

La solidarité, en effet, c’est un peu, ou essentiellement cela : de la fraternité qui est conçue et mise en oeuvre dans le respect de l’exigence sociale d’égalité.

En juxtaposant ces deux notions de fraternité et d’égalité, et en leur accolant celle, également nécessaire, de liberté, les inventeurs de la République ont su trouver un bel équilibre entre la nécessité d’un élan collectif et l’exigence d’un allant individuel. Un peu ce que les Romains et Révolutionnaires appelaient la vertu, sans laquelle toutes les constructions sociales – comme toutes les amours – finissent par devenir des coquilles vides et dépérir.

3 réflexions au sujet de « Egalité, fraternité, solidarité »

  1. Une magnifique devise, qui apparaît bien peu appliquée dans les faits, et même de moins en moins.

  2. Hello Aldor, ravie d’avoir à nouveau accès à ton blog.
    Je ne recevais plus tes lettres d’info.
    Egalité…hum ! un bel idéal absolument pas appliqué, hélas… 😉
    Sans vouloir être rabat-joie, je crois qu’il y a du travail
    •.¸¸.•`•.¸¸☆

  3. Parfois, il m’arrive de me poser la question de savoir si l’égalité ne serait pas la béquille de la fraternité. Car pourquoi recourir à l’égalité, inscrite dans la loi? C’est peut-être suite au constat de l’échec ou de l’illusion de la fraternité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.