Dépasser le dualisme : la danse

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20190704danse.mp3?_=1

Il y avait l’autre soir, à la Schola Cantorum, le spectacle de fin d’année, auquel ma fille participait. Et alors même que je ne suis guère amateur de danse, je suis, comme à chaque fois, resté fasciné à la vue de ces corps évoluant gracieusement.

Je crois qu’une des raisons du plaisir que nous donne la danse est qu’elle affirme l’unité profonde du corps et de l’esprit, et qu’elle permet ainsi de dépasser le dualisme dans lequel nous vivons ordinairement et qui nous ronge.

D’autres activités permettent de dépasser ce dualisme et offrent cet apaisement profond : le travail manuel, le sport, l’amour. Mais ils poursuivent également d’autres objectifs : le travail manuel vise à produire ; l’amour à transcender l’altérité de l’autre ; et probablement le sport est-il guidé par une idée de performance. Alors que la danse, comme la musique et le chant, ne vise qu’à souligner la spiritualité du corps et l’incarnation de l’esprit.

Cette réunification et le spectacle qu’elle nous offre nous apaise profondément. Cela provoque en nom comme un soupir, agit en nous comme cette respiration du corps qui permet seule, comme nous le disait justement Marc, notre professeur de théâtre, d’absorber les idées, de les ressentir en soi et de penser vraiment.

Avec la danse, l’homme acquiert toutes ses dimensions, toute son étendue, il redevient un, il redevient totalement homme.

Écrit par :

10 Comments

  1. 4 juillet 2019
    Reply

    Magnifique moment…! La danse est également un excellent médiateur pour l’art thérapie… Bref qu’on soit spectateurs ou acteurs voilà une excellente façon de se faire plaisir. Bonne journée

    • 5 juillet 2019
      Reply

      Merci Cat. Tu dois pratiquer en plus, toi, non ?

      • 5 juillet 2019
        Reply

        Oui, je danse depuis toute petite… Et c’est extraordinairement apaisant !

  2. 4 juillet 2019
    Reply

    Cela provoque en nous comme un soupir, agit en nous comme cette respiration du corps … Comme c’est joliment dit Alors certes il y a cette dualité dans la danse, du corps et de l’esprit mais je me demande si que ce n’est pas le cas dans chaque Art ? Par exemple en peinture, la main est opposée à l’esprit, tantôt ils travaillent de concert, tantôt pas du tout, d’ailleurs ce n’est pas juste la main, mais aussi les yeux, les sens c’est tout le corps qui compose une œuvre d’art …. Bonne après midi Aidor

    • 5 juillet 2019
      Reply

      Tu as raison, Catherine. C’est seulement que dans la danse, c’est le corps lui-même que se produit la fusion, alors que c’est plutôt dans l’œuvre que se réalise celle à l’œuvre dans la création artistique.

  3. 4 juillet 2019
    Reply

    nous aimons la danse parce qu’elle nous offre ce qui nous manque sur terre, la réalisation de notre forme/essence spirituelle.

    • 5 juillet 2019
      Reply

      Oui, Jean : il y a sûrement de cela.

  4. 5 juillet 2019
    Reply

    je suis toujours étonnée par le nombre de papas qui vont aux spectacles de danse un peu à reculons (mon mari fut de ceux-là…hihihi) alors que les mamans en redemandent 🙂
    pourtant la danse est ‘naturelle’ à l’être humain….d’ailleurs si on lâche prise avec son mental, ses pensées, le corps se met en mouvement ‘tout seul’, y compris sans ‘musique’, si ce n’est celle de notre monde intérieur, peut-être
    comme le disait cat, la danse fait partie des arts thérapies et elle est accessible à toutes les formes de handicaps avec beaucoup de succès 🙂

    • 6 juillet 2019
      Reply

      Bonjour Maly,

      Peut-être les hommes ont-ils un rapport a leur corps encore plus compliqué que les femmes. Une conscience de leur maladresse, un coinçage particulier qui nous encombre et nous engonce, une peur… je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.