Entre attention et détachement : le téleski

Written by Aldor

Qui veut correctement utiliser un téleski avec  des ski nordiques (beaucoup plus légers et beaucoup moins rigidement attachés aux pieds que les skis alpins) doit savoir maintenir un juste équilibre entre attention et détachement : trop d’attention portée aux traces dans la neige, à l’irrégularité de la piste, aux réflexes musculaires, et l’on est sûr de tomber car on se sera trop concentré et focalisé sur les détails, l’arbre qui cache la forêt. Mais trop de légèreté, de détachement, de pensée partie ailleurs vagabonder dans la couleur du ciel, le chant des oiseaux ou la beauté du monde, et la catastrophe, à nouveau surgit, amenée par ce trou qu’on n’a pas vu venir et dans lequel notre ski, maintenant, s’est planté.

Il faut savoir, tandis qu’on avance, tiré par la perche, au milieu de la montagne et dans l’air frais, trouver un point d’équilibre. Ou plutôt, car ce point est éternellement changeant et mouvant, un chemin d’équilibre, un cheminement entre diverses choses. Il faut savoir, en cette occasion comme en toutes les occasions, agir avec justesse et justice, et trouver la voie étroite, le chemin de crête qui passe entre la vigilance et la lourdeur, la légèreté et l’oubli, l’attention et le détachement.

C’était la pensée du matin, en cette Saint-Valentin, depuis Hauteluce.

Laisser un commentaire