Caresse du soleil-matin

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20170726soleilmatin.mp3?_=1

 

J’ai ouvert ce matin ma fenêtre tandis que le soleil venait de s’élever au-dessus du dôme du Panthéon. La ville était encore silencieuse, l’air encore frais de la nuit, et la chaleur du soleil pourtant se sentait, traversant la peau, traversant les paupières, caressant doucement le visage endormi.

26 juillet 2017 Le soleil se lève au-dessus du Panthéon

A cette sensation si particulière, tous les matins d’été reviennent à la mémoire : les départs en vacances à l’aube, les promenades du petit matin à Porquerolles, les petits-déjeuners pris au soleil sur la grande terrasse d’une maison de Paxos.

Tous ces moments où, dans la solitude le plus souvent, le monde calmement se réveille, se révèle et paraît renaître.

La vie alors nous appartient.

Écrit par :

6 Comments

  1. 26 juillet 2017
    Reply

    Tres beau moment de la journee, en effet Aldor, merci de partager 🙂

  2. 29 juillet 2017
    Reply

    J’aime énormément ce texte. Il me parle au coeur et à l’oreille… 🙂
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • 30 juillet 2017
      Reply

      Comme c’est gentil, Célestine. Car je sais que tu es connaisseuse.

  3. 30 juillet 2017
    Reply

    Pour répondre au soleil-matin je viens de photographier le soleil-soir en écoutant tes mots et en écransant un brin de lavande du bout des doigts….tous les *sens en éveil*…..exquise douceur, élégance, clémence……

    • 30 juillet 2017
      Reply

      Oh ! Maly, j’ai hâte de découvrir ce soleil soir qui flamboyait chez toi. La lavande… non seulement la couleur et l’odeur mais le crissement et le craquement de la petite cosse qu’on roule entre les doigts. Cela aussi, tu as raison, est un bonheur.

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.