L’envie

Written by Aldor

 

Qu’est-ce que cette envie, dont Katia me dit qu’il m’arrive de la ressentir ?

L’envie n’est pas facile à définir et à cerner.

Elle consiste à vouloir quelque chose mais à la vouloir non parce qu’on la désire vraiment pour elle-même, qu’on y est attaché ou qu’on l’aime, mais essentiellement parce que quelqu’un d’autre l’a et que cette inégalité nous perturbe et nous blesse.

Contrairement à la jalousie, elle n’a donc pas l’excuse du désir, de l’attachement ou, s’agissant de personnes, de l’amour – serait-il malencontreux ou possessif : nous nous fichons à la limite de la chose voulue ; ce que nous voulons, ce qui nous anime, c’est le désir de ne pas être second par rapport à l’autre, le désir d’avoir ce qu’il a.

L’envie diffère de la jalousie par sa motivation, mais aussi par le rapport qu’elle entretient avec les choses possédées par les personnes enviées : alors que la jalousie est jalouse et quelque peu avaricieuse, voulant garder pour elle ce qui est convoité, l’envie peut parfaitement être partageuse. Elle doit même l’être puisque son souhait ultime est d’avoir non pas plus mais la même chose que le voisin envié et qu’elle avance main dans la main avec le mimétisme: avoir la même maison, la même voiture, la même calculatrice, pour qu’il soit clair aux yeux de tous et d’abord à nos propres yeux qu’on n’est pas moins que cette personne, qu’on vaut autant qu’elle.

Autant mais non plus : l’envie compare ; elle résulte d’un presque réflexe de comparaison probablement négatif et certainement mal placé mais cette comparaison n’est pas compétition : on ne cherche pas à avoir plus ou à être le premier ; on veut être comme celui qu’on envie.

Tel est l’objet, difficile, de cette improvisation.

Comments: 4

  1. Je voulais également parler de l’injustice et du désir d’égalité, qui me semblent sous-tendre l’envie, ainsi sans doute que de l’estime de soi et du sentiment de sa propre valeur (« comment se fait-il qu’un tel ait plus que moi alors que je vaux autant que lui ? »).
    Merci pour ces réflexions très stimulantes sur la différence entre envie et jalousie !

    • Aldor says:

      Merci, Marie-Anne. Je suis tout à fait d’accord. Il y a un lien fort entre l’envie et l’estime de soi…

  2. Pour répondre à laboucheaoreille qui poursuit cette intéressante réflexion que tu lances, Aldor, l’envie est peut-être liée au sentiment, à l’inquiétude de son infériorité. « Je n’ai pas cela, je ne peux l’obtenir alors que lui si: cela doit donc signifier que j’ai moins de valeur ». C’est peut-être précisément ce sentiment d’infériorité qui fait souffrir? Je suis sans certitude quand à l’hypothèse que j’avance, mais la question m’intéresse. Merci Aldor!

    • Aldor says:

      Ah… Ton hypothèse est très intéressante, Clémentine.

Laisser un commentaire