Chasse au lion, chasse à l’homme

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20190711chasse.mp3?_=1

Chasse au lion, chasse à l’homme, c’est toujours le même plaisir malsain de la traque, la soif d’abattre et de tuer, et cette façon de s’attaquer à l’autre, réduit à sa sauvagerie et à sa prétendue noirceur, pour oublier, ne serait-ce qu’un moment, celle que nous portons en nous et dont nous tentons ainsi de nous débarrasser. Oh ! cette dégoulinade de cris de dégoût bien pensants et qui hurlent – avec des relents de basse envie et de pure jalousie – au lynchage de la sorcière dégoûte.

Je pense à ce couple ou cette famille de gérants d’une grande surface dont les réseaux sociaux ont publié la photo, dans laquelle on les voit accompagnés de leurs trophées de chasses africaines, et sur laquelle (la famille) la foule : toi, nous, vous, moi, s’est ruée et déchaînée avec une extraordinaire violence. Quel terrible spectacle !

Non pas évidemment que ce qu’ils ont fait soit bien, ou ne puisse être critiqué. Mais la rage qui s’est emparée de la foule muée en une meute de loups déchirant sa proie fait peur. Oubliés, nos propres errements, nos propres fautes, nos propres saloperies ! Oubliés, le silence que nous étendons sur le corps des migrants noyés, sur nos voyages en avion, sur notre abus du plastique et de la voiture ! Un coupable plus coupable encore que nous est là, dénoncé publiquement, et l’horreur de son crime nous aide à oublier les nôtres ! Ah ! jouissance de l’hallali contre le bouc désigné émissaire dont le sacrifice nous lavera de nos fautes !

La façon dont nous nous emparons de cela sans réfléchir un seul instant, en nous laissant de bon gré emporter par l’émotion collective, sans retenue aucune, cette plongée joyeuse dans la minute de haine de 1984, fait de nous des êtres sauvages – d’une vraie sauvagerie.

 

 

8 réflexions au sujet de « Chasse au lion, chasse à l’homme »

  1. Je partage totalement votre avis, Aldor…S’il n’y a pas à revenir sur l’horreur de la chasse aux animaux sauvages, l’opprobre collective dans sa précipitation et dans sa rage est tout aussi effrayante…

  2. telavivcat – Israël – bonjour à tous et patience. Pour l'instant je fais un petit tour sur ce site pour voir ce que je vais bien pouvoir y faire mais ne vous inquiétez-pas, je vais trouver.
    telavivcat dit :

    moi aussi je déplore cette haine qui déferle sur les réseaux sociaux et qui fait de ceux qui la pratiquent des monstres qui ressemblent étrangement à ceux qu’ils dénoncent.

  3. emotionsdefemme – Narbonne - France – J'ai eu un parcours professionnel atypique. Architecte urbaniste, restauratrice puis cadre commerciale, j'ai été frappée par une maladie neurologique fin 2013 qui m'empèche de dormir. J'ai profité de ces nuits blanches pour recommencer à dessiner et à écrire des poèmes qui traduisent mes « Emotions de femme. »
    emotionsdefemme dit :

    J’ai vu cette publication huer soir et comme toi j’ai été horrifiée par ce déferlement de haine envers ces gens ! La meute dans ce cas est, à mon sens pire que l’acte lui- même … Mais tu l’as très bien dit je ne vais pas paraphraser … Merci Aldor de ton humanité !

  4. Je ne cautionne pas ce qu’a fait ce couple, je déteste la chasse sous toutes ses formes, mais je ne cautionne pas non plus cette foule enragée et haineuse qui est devenue en effet une bête sauvage !

  5. telavivcat – Israël – bonjour à tous et patience. Pour l'instant je fais un petit tour sur ce site pour voir ce que je vais bien pouvoir y faire mais ne vous inquiétez-pas, je vais trouver.
    telavivcat dit :

    Bonjour, il est plus qu’utile de se souvenir de la légende des “trois passoires” de Socrate avant de publier une nouvelle quelle qu’elle soit : 1) l’info a t elle été vérifiée ? – 2) y a t il quelque chose d’utile dedans ? – 3) apporte-t-elle quelque chose de bon ? On ne peut diffuser une information sans risque de se tromper que si les trois questions reçoivent chacune une réponse positive, sinon, on s’abstient.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.