Eau chaude, eau froide, eau tiède

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20191012tiede.mp3?_=1

On peut simultanément aimer l’eau chaude et l’eau froide, et ne pas aimer pourtant, ni ne prôner l’eau tiède. On peut aimer simultanément le chocolat et les tomates et ne pas cependant avoir pour idéal le mélange des deux.

Cette idée, simple à expliquer, est pourtant difficile à faire comprendre. Que de critiques et de moqueries reçoit celui qui, à l’énoncé d’un choix impératif, répond qu’au ou, il préfère le et ou le en même temps !

Il faudrait qu’en tous temps on choisisse, de façon univoque, comme on doit effectivement le faire dans les périodes de crise et de guerre, qui se caractérisent, justement, par la rétractation de l’univers en deux camps ennemis. Mais hors ces périodes là, c’est à l’embrassement du monde dans son épaisseur, sa complexité, sa richesse, que l’esprit doit tendre, et non à sa réduction à des choix binaires.

Dire que le monde est compliqué, qu’il est à la fois ceci et cela, en même temps ceci et cela, n’est pas forcément fuir, manquer de courage ou adopter une posture dilatoire ; c’est accepter la vérité du monde et son entièreté pour tenter de faire vraiment avec. C’est là, au-delà des simplifications du monde, et des conceptions manichéennes qui nous sont si aisées, qui nous sont si confortables, que les choses deviennent vraiment difficiles – et dans cette difficulté qu’il faut avoir l’audace de s’élever.

Vient toujours un moment, hélas, où sous la pression des passions et des tensions, le combat nous oblige à choisir notre camp et impose aux idées de se mettre en uniforme. Mais c’est une triste évolution. Pourquoi faudrait-il, avant les temps, nous y soumettre ?

 

Écrit par :

8 Comments

  1. 12 octobre 2019
    Reply

    Tout à fait d’accord avec toi. Tout n’est pas blanc ou noir, il y a entre toutes les nuances de gris.
    Amitiés Aldor.

  2. 13 octobre 2019
    Reply

    Tu parles d’or, ou de diamant … au choix ? 😉
     •.¸¸.•`•.¸¸☆

    • 13 octobre 2019
      Reply

      Bonjour Célestine,

      Nous sommes effectivement d’accord, pleinement d’accord.

      Bises, Célestine.

  3. 16 octobre 2019
    Reply

    Rouen n’oblige effectivement et concrètement a étre et se sentir manichéen…. Il existe réellemen de Chemins,

    • 16 octobre 2019
      Reply

      C’est vrai que la gestion de l’incendie de Lubrizol est inquiétante.

  4. 16 octobre 2019
    Reply

    Ha Ha Ha! Très drôle déformation linguiste du logiciel d’écriture intuitive !!!

    Lubrisol Vs “Rien n’oblige effectivement et concrètement a être et se sentir manichéen…. Il existe tellement de Chemins,”

Laisser un commentaire Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.