Improvisations

Foin des préparations et des textes pensés ! Voici des mots cueillis aux lèvres.

Feux rouges et casuistique

Enregistrement

Je revenais hier, un peu tardivement, du bureau, et j’étais à vélo, boulevard Saint-Germain.

Arrêté par un feu devenu rouge alors qu’il n’y avait ni le petit papillon réservé aux cyclistes, ni piéton, ni voiture qui passât, ni quoi que ce soit qui justifiât que je m’arrête, j’ai franchi le feu, violant délibérément l’interdiction qui m’était faite.

J’ai ainsi fait usage de la casuistique, dont parlent si souvent aussi bien Vladimir Jankelevitch, dans Le je-ne-sais-quoi et le presque rien, qu’André Comte-Sponville dans ce beau livre qu’est Le petit traité des grandes vertus – dont je reparlerai.

[Suite]

La casuistique est l’art d’adapter aux cas particuliers les règles générales, au motif que les cas particuliers sont particuliers. Mal utilisée, abusée, elle peut conduire au pire ; on l’a connu. Mais utilisée avec parcimonie et justesse, utilisée de façon juste, elle ouvre des horizons : lorsqu’on est sûr du bien fondé de ce qu’on fait, du fait que l’objectif suivi est le bon, passer outre les règles définies peut se concevoir. En l’occurrence, je n’allais pas contre l’esprit du feu rouge en ne le respectant pas après avoir vérifié que je ne causais aucun danger.

Il y a très peu de temps que j’agis ainsi et que je me fais assez confiance pour me juger capable, en certaines circonstances, de décider de ce qu’il est bon de faire ou non, quoi qu’en disent les autres et les coutumes.

Je sais bien qu’au bout du compte, la question posée par l’Euthyphron de Platon : comment être sûr que ce qu’on pense être bien est bien ?, demeure.

Mais je conçois désormais qu’on puisse, dans certains cas, en être certain. Lorsqu’on est inspiré par le meilleur. Lorsqu’on agit inspiré, poussé, mu par l’amour dont ^parle Saint-Augustin, quand il dit :

« Aime, et fait ce que tu veux. »

Car celui qui aime et agit par amour, agit forcément, quoi qu’il fasse, justement.

Ce qui m’entraîne évidemment bien au-delà de mon feu brûlé…

Next Post

Previous Post

Laisser un commentaire

© 2017 Improvisations

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :