L’approche et la fuite


Pourquoi aime-t-on la compagnie de ceux qu’on aime ? – m’a-t-on demandé hier. La réponse est probablement moins évidente que je n’y avais d’abord pensé.

Mais pourquoi, inversement, fuit-on parfois cette compagnie ? Ici encore, la réponse va probablement moins de soi qu’on ne pouvait d’abord peut-être l’imaginer.

Nous sommes faits de forces et de faiblesses, nouées et entrelacées en nous.

Tel est l’objet de cette improvisation.

2 réflexions au sujet de « L’approche et la fuite »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.