http://improvisations.fr/wp-content/uploads/20170128droitsetdevoirs.mp3

La Repentance


Le centre de Porquerolles est occupée par une petite chaîne de collines où se dressent les deux principaux sommets de l’île : celui occupé par le Sémaphore, point culminant, et, non loin, un autre sommet où se dresse depuis la fin du XIXème siècle, le fort de  La Repentance, qui abrite, depuis la fin des années 1990 une communauté de moines dépendant du monastère du Mont Athos.

Entre les deux sommets, un chemin passe qui donne d’un côté sur l’Ouest de l’île : le port, le phare, le Langoustier, et de l’autre sur l’Est : plaine Notre-Dame et Mèdes.

Le fort est désormais entièrement fermé ; on ne peut plus rien voir de ce qui s’y passe :

La présence de moines sur l’île est très ancienne : dès les IVème et Vème siècles, des moines venus des îles de Lérins occupent la crète des Mèdes pour y devenir ermites ; j’en reparlerai. En attendant, ce sont des moines grecs, qui sont ici, et la Repentance est devenue le monastère Sainte-Marie du Désert :

A l’entrée du fort (qui porte finalement bien son nom), est placardé le texte suivant :

“Tu es libre. Choisis :

Choix n°1 :

Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.

C’est son esprit qui m’anime.

Esprit de repentir, de douceur, d’humilité, de patience et de paix, de renoncement, d’oubli de moi-même et de dévouement aux autres, de bienveillance, d’absence de jugement, de pardon et d’amour totalement désintéressé.

Le ciel et toute la Sainte Trinité habitent en mon âme. C’est le royaume de Dieu en moi.

Choix n°2 :

Ce n’est plus moi qui vis, c’est le diable qui vit en moi.

C’est son esprit qui m’anime : esprit d’insatisfaction, de revendication et de contestation, de révolte, d’aigreur et d’amertume, de critique, de jugement et de condamnation des autres, de volonté propre, d’autojustification et d’orgueil. Ce n’est pas le ciel que je veux porter en moi, mais l’enfer.

Choisis.”

Tour n’est pas à rejeter dans cette description du monde mais les moines du Mont Athos ne constituent certes pas un modèle à mes yeux…


 

PS : cet enregistrement a été réalisé en stéréo et s’entend mieux avec un casque.

2 réflexions au sujet de « La Repentance »

  1. noir ou blanc……choisir……..pour moi ce n’est pas l’un OU l’autre, c’est l’un ET l’autre car comment connaître l’un sans l’expérience de l’autre
    j’ai beaucoup aimé t’écouter pendant cette balade….mots émis sur le vif

    1. Merci, Maly. Tu sais bien que je suis plus dans le “et” que dans le “ou”. Mais je crois qu’il fait un peu des deux. Il est bon que, de temps à autre, la pure Antigone réveille un peu le laisser-aller de Créon…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.