Orage


Orage, ce matin, sur l’île de Porquerolles : De la brume partout ; la mer grise se confondant avec le ciel gris, des éclairs et du tonnerre ; de longs roulements se répercutant à travers les collines.

J’étais monté au Fort Saint-Agathe, qui domine le port quand la pluie, jusqu’alors faible, s’est mise à dévaler du ciel : une pluie lourde et chaude, grise, entraînant tout sur son passage. La cour du château s’est changée en une mer qui a dévalé comme une rivière les marches où je m’étais réfugié.

C’est après avoir été complètement trempé que j’ai trouvé un autre abri, meilleur, d’où j’ai réalisé l’enregistrement. Quel extraordinaire spectacle que celui de ces éclairs qui rayaient le ciel dans un étourdissement de grondements !

Toute l’eau tombée s’était mêlée au limon de la terre pour grossir les torrents et dévaler les monts. Et arrivée dans la mer, elle avait souligné le vert et le bleu de celle-ci de son ocre :

PS : cet enregistrement, réalisé en stéréo, s’entend mieux avec un casque.

3 réflexions au sujet de « Orage »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.