Improvisations

Foin des préparations et des textes pensés ! Voici des mots cueillis aux lèvres.

Savoir qu’on peut se tromper

J’étais l’autre jour à vélo boulevard  Saint-Germain quand, au niveau de l’église, un piéton s’est mis à traverser sans rime ni raison, ne faisant attention à rien et obligeant chacun à freiner et à se détourner pour l’éviter.

Au milieu de cela, il affichait un grand sourire et semblait sûr de son bon droit.

Quant à moi, je sais que cela m’arrive souvent : je fais quelque chose en étant certain de le faire à juste titre et je me rends compte, quelques secondes ou quelques minutes plus tard que, pas du tout !, j’étais dans l’erreur la plus complète et faisais quelque chose que je n’aurais pas dû faire.

Bien que j’essaie de me corriger, il m’est encore fréquent de commettre ce genre de bévue, et je pense ne pas être le seul dans ce cas : on croit fermement agir à raison mais, en fait, c’est à tort qu’on agit. Parce qu’on a agi en pensant à autre chose, parce qu’on s’est comporté en fonction d’un souvenir, sur le coup d’une émotion qui a faussé le jugement, en tout état de cause en ne considérant pas absolument les choses telles qu’elles étaient et sont mais telles que les idées ou sentiments que nous avons en tête nous les faisaient voir. Et du coup, nous nous sommes retrouvés à côté de la plaque.

Il ne s’agit pas ici de faire repentance. Mais simplement de conserver, quoi qu’on fasse, une petite place pour le doute et l’humilité. Non pas la grande humilité des sages et des saints mais la petite et quotidienne humilité qui, à chaque instant, nous fait agir en gardant à l’esprit que ce que nous croyons être le vrai est peut-être le faux, que ce que nous croyons être évident est peut-être une illusion, et que notre affirmation doit donc être délicate et légère. La petite humilité qui nous dit, doucement, à l’oreille : « Peut-être te trompes-tu » – et qu’il faut apprendre à gérer en même temps que sa confiance en soi – ce qui est une gageure…

Ça n’est pas la grande humilité des sages et des saints mais à tout, il faut un début.

Next Post

Previous Post

Laisser un commentaire

© 2017 Improvisations

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :