La chasteté de l’eau

Written by Aldor

Laudate si mi signore per sora acqua la quale e multo utile et humile et pretiosa et casta.

Loué soit mon seigneur pour (mais également : au travers de) la sœur eau, laquelle est très utile et humble, et précieuse, et chaste.

Dans le Cantique de frère soleil, François qualifie l’eau de chaste et je me demandais l’autre jour pourquoi.

Célestine m’a signalé que “chaste” était synonyme de “pur” et elle a raison. Toutefois, les deux mots ne sont pas exactement synonymes. Il y a, me semble-t-il, dans : “chaste”, un approfondissement, un au-delà de la pureté.

L’eau ne se contente pas d’être pure ; elle purifie. Elle n’est pas seulement une pureté passive mais une pureté au carré, une pureté agissante qui purifie le monde. Elle n’est pas vertueuse d’être intouchée (il n’y a d’ailleurs aucune nécessité qu’elle le soit) ; elle est vertueuse de répandre sa vertu en dehors d’elle et de rendre le monde meilleur, comme une grâce ou une sainteté. Si elle ne peut être souillée, ce n’est pas parce qu’elle fuit les choses sales mais parce qu’elle purifie ce qu’elle touche.

Là est aussi la chasteté ; non pas dans le fait de ne pas avoir été touchée, non pas dans la continence mais dans le fait de porter en soi sa pureté, d’agir de facon pure, de telle manière que rien ne puisse l’atteindre – comme rien ne peut atteindre la dignité qu’on porte en soi.

Car au bout du bout, au terme d’un de ces renversements qu’on commence à connaître, la vraie pureté, que François appelle chasteté, n’est nullement de l’état ; elle est de l’intention et de l’action . Peu importe ce qu’on est, peu importe d’où l’on vient ; importe seul où l’on va, ce qu’on devient – et la façon dont on le devient.

Comments: 2

  1. Bonjour Aldor, la pureté est sans doute un état alors que la chasteté sans doute une attitude.
    Bien à vous.

Laisser un commentaire