http://improvisations.fr/wp-content/uploads/20170127deplaire.mp3

La goutte d’eau (qui fait déborder le vase)


C’est une goutte d’eau, une toute petite goutte d’eau, pure et innocente. mais à peine est-elle tombée que la clameur a gonflé et que la colère a éclaté. Et contre cette petite goutte d’eau, toute fraîche et mignonne, la foule et le gros animal de Platon se sont soulevés. C’est que, aussi pure et innocente soit-elle, cette goutte d’eau était la dernière, celle qui fait déborder le vase et provoque la catastrophe.

La goutte d’eau ne comprend pas. Elle se regarde, s’inspecte, se considère, et se voit telle qu’elle est : une petite goutte d’eau de rien du tout ; en temps ordinaire, on ne l’aurait même pas vue, ou l’on se serait moqué de sa petitesse. Et voilà que des cris fusent, que des poings se lèvent et qu’on l’accuse, elle : la presque rien, de tous les maux et de tous les débordements !

La goutte d’eau ne comprend rien et ne comprendra rien tant qu’elle n’acceptera pas de se voir dans le regard des autres, aussi injuste que soit ce regard. Le malentendu persistera, et probablement même croîtra tant que la goutte d’eau, au lieu de se complaire dans le statut d’incomprise, ne cherchera pas à comprendre les autres, à se mettre à leur place.

Car, vue des autres, notre goutte d’eau n’est pas une innocente créature mais le dernier maillon d’un grand flux ininterrompu qui depuis des années coule, depuis des années monte, depuis des années envahit tout. Et que la goutte d’eau elle-même, cette dernière goutte d’eau, ne soit pas responsable de ce qu’ont fait ses prédécesseurs, cela ne change rien à l’affaire.

Et c’est là ce que la goutte d’eau doit comprendre.

Et c’est seulement quand elle l’aura compris, et quand elle aura accepté d’assumer, serait-ce pour un moment, le rôle qu’injustement peut-être les autres et l’histoire lui ont donné, que la vraie discussion pourra commencer.

4 réflexions au sujet de « La goutte d’eau (qui fait déborder le vase) »

    1. Bonjour, Anick,

      Au départ, je pensais à certaines technologies qui sont repoussées par effet de ras-le-bol. Mais j’ai parfois également l’impression de payer le prix de ce qu’autres ont fait et sais bien qu’il m’arrive aussi de faire payer à d’autres ce que leurs prédécesseurs ont commis. Nous sommes tous des gouttes d’eau…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.