En même temps

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20190328temps.mp3?_=1

En même temps.

Oui : en même temps.

Appréhender et penser en même temps le local et le global, Eros et Agapé, le proche et le lointain, le tien et le mien, le sérieux et l’humour, le colibri et le Canadair, l’homme et le reste de la création, le général et le particulier, le progrès et l’environnement, la chair et l’esprit, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, aujourd’hui et demain, la fleur et le fruit, la fin du mois et la fin du monde, le tout et la partie.

Tout en même temps : appréhender le monde dans son épaisseur, comme un ensemble indissociable où tout est lié à tout et où rien ne peut être isolé, un même bateau où nous sommes embarqués.

Penser tout en même temps et renoncer à la tentation des catégories et des théories élégantes et simples – encore cette pensée est-elle déjà de trop.

Épouser l’épaisseur du monde. L’embrasser avec amour. S’y plonger sans espoir de retour à des solutions simples. Voilà le défi du temps. C’est ce que dit le :”En même temps”.

9 réflexions au sujet de « En même temps »

    1. Aldor – Paris, France – Un Parisien qui blogue, Un deuxième improvise, Un troisième se promène, Un quatrième montre des images, Un cinquième écrit. Ce sont pourtant les mêmes : https://improvisations.fr, https://aldoror.fr, https://promenades.improvisations.fr, https://images.improvisations.fr, https://lignes.improvisations.fr, https://notes.improvisations.fr
      Aldor dit :

      Merci Catherine.

  1. Superbe ! “Tout en même temps : appréhender le monde dans son épaisseur, comme un ensemble indissociable où tout est lié à tout et où rien ne peut être isolé, un même bateau où nous sommes embarqués.” C’est sur ce même type de réflexion , et en même temps plein d’autres , que j’ai un jour adopté mon pseudo anagramme “Gracie de la Nef” qui signifie à la fois mon appartenance à la Nef commune qu’est notre planète et mon consentement et ma gratitude à y vivre avec TOUT et Tous. Quelle magnifique formule que “l’épaisseur du monde” ; elle rend tellement bien compte de sa richesse , sa diversité et de ses voix invisibles .

    1. Aldor – Paris, France – Un Parisien qui blogue, Un deuxième improvise, Un troisième se promène, Un quatrième montre des images, Un cinquième écrit. Ce sont pourtant les mêmes : https://improvisations.fr, https://aldoror.fr, https://promenades.improvisations.fr, https://images.improvisations.fr, https://lignes.improvisations.fr, https://notes.improvisations.fr
      Aldor dit :

      Tu as raison, Gracie : certains voient dans l
      le mot “épaisseur” une connotation négative, quelque chose de forcément grossier ; j’y vois quelque chose de vivant et de profond, le contraire de superficiel : un grand navire, plein de ponts divers, de cales, de soutes, et de voiles aériennes, une vraie chose, complexe et riche.

  2. emotionsdefemme – Narbonne - France – J'ai eu un parcours professionnel atypique. Architecte urbaniste, restauratrice puis cadre commerciale, j'ai été frappée par une maladie neurologique fin 2013 qui m'empèche de dormir. J'ai profité de ces nuits blanches pour recommencer à dessiner et à écrire des poèmes qui traduisent mes « Emotions de femme. »
    emotionsdefemme dit :

    Je comprends cette notion du tout, d’embrasser le monde dans sa totalité comme tu le dis. Il me manque à moi, mais peut être n’y a t’il pas de réponse, le pourquoi de cette réflexion … Amitiés Aldor.

    1. Aldor – Paris, France – Un Parisien qui blogue, Un deuxième improvise, Un troisième se promène, Un quatrième montre des images, Un cinquième écrit. Ce sont pourtant les mêmes : https://improvisations.fr, https://aldoror.fr, https://promenades.improvisations.fr, https://images.improvisations.fr, https://lignes.improvisations.fr, https://notes.improvisations.fr
      Aldor dit :

      Bonsoir Catherine,

      On se moque beaucoup, à la radio ou dans la presse, de la façon dont Emmanuel Macron utilise souvent l’expression “En même temps”. On la dépeint comme une façon de faux jeton, une manière hypocrite de dire à la fois tout et son contraire. Or il me semble que c”st tout simplement constater l’épaisseur, la profondeur, la complexité du monde.

      Tel était le pourquoi de cette réflexion.

      1. emotionsdefemme – Narbonne - France – J'ai eu un parcours professionnel atypique. Architecte urbaniste, restauratrice puis cadre commerciale, j'ai été frappée par une maladie neurologique fin 2013 qui m'empèche de dormir. J'ai profité de ces nuits blanches pour recommencer à dessiner et à écrire des poèmes qui traduisent mes « Emotions de femme. »
        emotionsdefemme dit :

        Merci Aldor

      2. emotionsdefemme – Narbonne - France – J'ai eu un parcours professionnel atypique. Architecte urbaniste, restauratrice puis cadre commerciale, j'ai été frappée par une maladie neurologique fin 2013 qui m'empèche de dormir. J'ai profité de ces nuits blanches pour recommencer à dessiner et à écrire des poèmes qui traduisent mes « Emotions de femme. »
        emotionsdefemme dit :

        Merci pour la précision.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.