Vouloir être aimé

Je me souviens des conversations que j’avais, en hypokhâgne (et khâgne aussi, d’ailleurs), avec mes camarades, durant lesquelles nous brassions de grandes questions philosophiques et existentielles. L’une d’elle concernait – excusez du peu – le sens ou le but de l’existence. Et je me souviens que, lorsque cette question m’était posée, je répondais qu’à mon sens, ce que nous recherchions au travers de tous nos comportements, de tous nos actes, de tous nos efforts, était de plaire et plus encore d’être aimés. Nous voulions être aimés et cela dirigeait notre vie.

Quelques dizaines d’années plus tard, je ne ferais plus exactement la même réponse : d’abord, j’enlèverais de ma réponse – Grâces en soit rendue à l’aimée – le “plaire”, qui n’a nulle bonne raison d’y figurer. Ensuite, j’ajouterais “aimer”, car donner de l’amour, indépendemment du fait d’en recevoir ou pas, me paraît une grâce, en soi. Mais je conserverais probablement le “être aimé” car être aimé est aussi une grâce.

Aimer est une grâce, qu’il y ait ou non amour en retour. Mais je ne pense en revanche pas qu’on puisse – ni qu’on doive d’ailleurs – être indifférent au fait de recevoir ou non de l’amour. Conditionner l’amour qu’on donne à l’amour qu’on reçoit, c’est probablement manquer à l’amour ; y être indifférent, c’est tomber dans l’indifférence – qui est tout le contraire de l’amour.

Telles sont idées agitées au cours de cette improvisation enregistrée du matin…

PS : les auditeurs attentifs remarqueront que je commets un lapsus. Je parle, à un moment donné d'”attachement” quand c’est “détachement” que j’avais dans l’esprit…

6 réflexions au sujet de « Vouloir être aimé »

  1. Dire “aimer”, c’est tenter de dire en un seul mot un si grand nombre d’intentions, d’attentes et de croyances, qu’il vaudrait mieux tenter de le décrire que de l’expliquer, vous ne pensez pas ?

    Ce petit voyage dans vos pensées et vos idées m’a été fort agréable, je reviendrai, c’est sûr.

    1. Bonjour, Annick,

      Je veux dire qu’il y a des gens qui, parce qu’ils ont été élevés comme ça ou parce qu’ils ont été blessés, ne savent pas ou ne savent plus aimer. Ils n’osent pas ou plus. Je veux dire qu’aimer n’est pas forcément donné à tout le monde et que c’est, en soi, indépendamment de la réponse qu’on reçoit (ou non), une grâce qui ennoblit.

      Ne le pensez-vous pas ?

      1. Je n’y avais jamais pensé comme cela. Pour moi, aimer était plus un devoir! Mais vous avez raison, c’est aussi une chance de pouvoir aimer. Et c’est une vision beaucoup plus positive! xx

  2. bonjour,
    bel article très inspirant.
    L’Amour est un thème infini.
    Un jour je regardais un reportage sur Philippe Starck (le célèbre designer). Dans ce documentaire il se mettait à parler de sa relation à l’Amour.
    Il disait qu’il lui aura fallu beaucoup de temps avant de comprendre qu’il était plus important d’aimer que d’être aimé (sa notoriété avait généré autour de lui des rencontres faussées par son aura de célébrité).
    J’avais une vingtaine d’années quand j’ai entendu ces dires. À cette époque ma grand-mère chérie entrait dans le début de son Alzheimer. Plus elle glissait dans la maladie, plus je la perdait, plus notre relation s’érodait, et pourtant :
    j’ai alors décidé de lui témoigner quand même de tout mon Amour, par des gestes, des mots, des silences, des regards, une présence indéfectible et rassurante…Plus j’exprimais mon Amour plus il me revenait démultiplié. Comme si ma capacité à aimer m’ouvrait à un océan insoupçonné d’Amour plus grand encore, un état de grâce. Assez curieusement, cela a fait grandir en moi l’idée que je pouvais aussi être aimée. Tu as raison de dire, que cela n’est pas donné à tout le monde de pouvoir exprimer son amour, mais on peut essayer, même par petites touches.
    La vie est balisée par de multiples expériences, aimer et être aimé font partie des plus fortes. Après tout, nous sommes là pour ça, alors expérimentons !
    L’Amour est une énergie inaltérable une grâce qui nous est offerte par la vie.

    Merci
    Corinne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.