Ce masque, c’est notre visage

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20190523masque.mp3?_=1

On croyait porter un masque, on croyait jouer un rôle, et puis il faut se rendre à l’évidence un jour : ce masque, c’est notre visage ; ce rôle, c’est nous-même.

C’est arrivé il y a longtemps : on s’est surpris à avoir eu une attitude, des mots, une réaction qui ne collait pas à l’image que nous nous faisions de nous-même. On s’est alors dit qu’une exagération s’était manifestée, qu’on s’était fait l’avocat du diable, qu’on avait joué le méchant ou le cynique, un rôle qui n’était pas vraiment nous. Mais avec les années on se rend compte que ce rôle que nous repoussons est notre penchant naturel, et qu’on s’est rassuré en considérant comme un masque ce qui était en fait notre visage.

Si nous n’aimons pas ce visage, que faire alors ?

Peut-être tenter d’objectiver plus encore ce personnage en le désignant à voix haute. pas dans le secret de notre cœur mais à voix haute : “C’est Monsieur Cynique qui parle ici ;  c’est lui et non pas moi”. Et ce faisant, essayer de s’en distinguer de plus en plus puis de de s’en séparer.

Ou suivre la voie contraire, qui est plus difficile mais qui, pour cette raison même, est peut-être plus efficace : essayer l’intégrité, l’entièreté, l’authenticité dont il était question l’autre jour. Renoncer aux facilités de la schizophrénie des pseudo-masques, des pseudo-rôles et décider de penser désormais, de parler désormais d’une seule voix, d’un seul point de vue, en son âme et conscience ; s’obliger à cette discipline d’être toujours entier.

6 réflexions au sujet de « Ce masque, c’est notre visage »

  1. Cela me rappelle un jeu que je fais faire aux enfants… En cercle, le premier fait une mimique et passe ce masque au voisin qui doit mimer ce masque et en faire le sien… ainsi de suite ..
    Ce jeu vient à la suite de discussion sur les émotions
    Notre visage est le témoin de toutes nos émotions … Belle journée

    1. Aldor – Paris, France – Un Parisien qui blogue, Un deuxième improvise, Un troisième se promène, Un quatrième montre des images, Un cinquième écrit. Ce sont pourtant les mêmes : https://improvisations.fr, https://aldoror.fr, https://promenades.improvisations.fr, https://images.improvisations.fr, https://lignes.improvisations.fr, https://notes.improvisations.fr
      Aldor dit :

      Bonjour Catherine,

      Il est amusant ton jeu. Il rappelle les exercices de théâtre. Il y a ces masques là, qu’on peut changer, et puis il y a ceux quon ne peut plus changer parce qu’ils se sont imposés à nous comme un rictus.

      Bonne journée a toi.

      1. Exactement et c’est justement pour leur montrer le lien entre notre façades et nos émotions . Celles-ci s’inscrivent sur notre visage à force du temps qui passe et des émotions refoulées .. belle journée

  2. charef – Algérie – D’un port qui se fond dans le paysage, BERKANI Charef accentue volontairement son apparence anodine pour mieux être fidèle à ses convictions. Il sera éternellement au service des autres, créatif d’idées et leader de groupe sans en avoir l’apparence et encore moins la faconde. Ses paroles empreintes d’un léger cheveu sur la langue imposaient un sérieux de bon aloi. De plus, des yeux scrutateurs et une bouche naturellement en sourire, ramènent à plus d’attention pour cet homme qui a marqué ses amis et ceux qui ne le sont pas. Tous lui reconnaissent, parfois à demi-mot, une intelligence acérée et un sens rare du consensuel.
    charef dit :

    On veut donner une image de soi même. Mais quand le masque tombe on est confronté à la dure réalité de l’image de nous même que nous avons voulu cacher. bonne ou mauvaise soit elle. Bon jeudi..

    1. Aldor – Paris, France – Un Parisien qui blogue, Un deuxième improvise, Un troisième se promène, Un quatrième montre des images, Un cinquième écrit. Ce sont pourtant les mêmes : https://improvisations.fr, https://aldoror.fr, https://promenades.improvisations.fr, https://images.improvisations.fr, https://lignes.improvisations.fr, https://notes.improvisations.fr
      Aldor dit :

      Bonjour Charef,

      Ce que tu dis est vrai mais je crois quon peut également se rassurer en surnommant “masque” ce qui est progressivement devenu notre nature. Le masque est devenu une vraie peau…

  3. rhooo ! je ne parviens pas à garder un masque !… Ce doit être bien commode, ou bien embarrassant… j’suis trop extraterrestre décidément ! (heu… à moins que… le masque de l’extra-terrestre ???? 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.