Contamination des pensées par les actes

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20210518contamination.mp3?_=1

Echanges, ces derniers jours, avec diverses personnes, et toujours cette tristesse de constater que les mots sont contaminés par les choses, et que la pensée est contaminée par les actes.

L’action est, par nature, transgressive et simplificatrice. Pour agir, il faut passer outre tout ce qui nous inciterait à ne rien faire ; il faut choisir, dans une myriade d’actions possibles, celle que nous mettrons en œuvre maintenant en abandonnant les autres. Et c’est très bien car c’est ainsi que le monde tourne. Mais le ver entre dans le fruit à partir du moment où l’on demande aux mots, qui ne sont pas faits pour ça, de justifier en amont ou de couvrir, après coup, les actes. Car ce qu’on demande alors en fait aux mots et à la pensée, c’est de se mouler dans la simplicité, la binarité, le manichéisme des actes, en abandonnant leur vertu propre qui est leur capacité d’exprimer la nuance et de faire vivre la raison. Ce qu’on demande alors aux idées, c’est de quitter leurs habits de moire et de lumière pour se mettre en uniforme, pour reprendre la belle image d’Emmanuel Berl. Et là est le crime contre l’esprit.

Il y a le monde de l’action et le monde de la pensée. Chacun a ses propres valeurs et ses propres règles : la vertu première de l’action, c’est d’être efficace ; la vertu première de la pensée, c’est d’être juste. Je sais bien qu’on demande souvent aux actes de coïncider avec les paroles et les pensées, et je ne doute pas que cette demande puisse être fondée. Mais ce ne doit pas être une exigence universelle. Car au fond, la pensée et l’action n’ont pas lieu de coïncider.

C’est dans le dialogue continuel entre l’efficacité brutale de l’action et la justesse nuancée de la pensée que l’histoire, la morale, la société se construisent. Pas dans l’asservissement de l’une à l’autre.


En illustration, une ombre chinoise apparue un matin à ma fenêtre, et qui s’opposait à la moire du ciel.

Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.