Auteur/autrice : Aldor

15 septembre 2022 / / Choses de la vie

Accepter ce qu’on ne comprend pas, comme le fait aussi Alceste de son amour pour Célimène, c’est toujours périlleux, comme un saut dans le vide. Mais il y a sûrement une part de magie et d’incompréhensible à accepter pour ne pas passer à côté du monde et de la vie. Le scepticisme, “cette carie de l’intelligence” comme disait Victor Hugo, ne peut être notre seul maître. Il est vain et ne conduit nulle part.

5 septembre 2022 / / Choses de la vie

Il y a un grand plaisir, une grande satisfaction, dans l’accomplissement des choses non pas simples, non pas courtes, non pas manuelles, mais rondes ; je veux dire : ces choses dont on peut faire le tour, qu’on peut commencer et achever, qu’on peut accomplir.

22 août 2022 / / Choses de la vie

C’est ce que nous devons apprendre : ne pas nous définir, comme c’est le plus facile, le plus tentant, le plus immédiat, le plus naturel peut-être, par le rejet des autres (ou de l’Autre) ; ne pas fuir sous prétexte qu’on nous suit.

15 août 2022 / / Façons d'être

J’ai trop souvent agi moi-même ainsi pour ne pas déceler l’imposture, au moins partielle : cette façon d’instrumentaliser un être dépendant (un enfant, un chien, un chat) pour attirer l’attention sur nous-mêmes, cette manière de prétendre s’intéresser à lui alors qu’il n’est qu’un faire-valoir.

8 août 2022 / / Emotions

La colère, c’est le corps qui se rebiffe. Non seulement contre l’agresseur ou l’agresseuse mais contre l’attentisme perpétuel de la bienséance, de la bien-pensance et de la peur qui voudrait que nous endurions tout. Elle est l’intelligence du corps contre les ratiocinations débilitantes  de la raison.

5 août 2022 / / Le monde tel qu'il est

Il nous faut de la magie. Non pour nous rassurer, pour jeter un baume apaisant sur nos craintes et nos blessures ; mais au contraire pour nous troubler, pour semer le doute en nos esprits sûrs d’eux, de leur supériorité et de leur maîtrise des choses.

26 juillet 2022 / / On est peu de choses

La vitesse ; quel étrange plaisir : si simple, si authentique, si universel, si incompréhensible.

13 juillet 2022 / / Politiques

Ce n’est pas parce qu’une cause est juste que tout ce qui est fait en son nom est bien. On peut saluer l’initiative des arrêteurs du Tour de France tout en ayant des réserves sur sa pertinence opérationnelle, dire bravo au principe de l’action tout en regrettant que, dans le vaste éventail des sports et loisirs, elle s’en prenne au cyclisme qui, malgré toutes ses dérives, n’est certainement pas le plus criminel au regard des enjeux cruciaux du réchauffement climatique et de la sauvegarde de la biodiversité.

6 juillet 2022 / / Choses de la vie

C’est très étrange, presque bouleversant,  cette capacité que nous avons à oublier le temps qui passe, ou plutôt à vivre simultanément dans plusieurs temps qui se superposent, s’entremêlent, se croisent,  faisant de nous des voyageurs.

29 juin 2022 / / Façons d'être

Notre esprit est ainsi fait qu’étonnament, nous sommes plus attentifs aux choses, plus en éveil, plus présents au monde avec de la musique, avec un fond sonore dessinant un paysage, que dans le silence. Ou, pour dire les choses autrement : peut-être la musique gène-t-elle notre concentration mais elle soutient l’attention, qui n’est pas la même chose et qui, dans bien des cas, est beaucoup plus utile, beaucoup plus efficace que ne l’est la concentration.