Étiquette : musique

29 juin 2022 / / Façons d'être

Notre esprit est ainsi fait qu’étonnament, nous sommes plus attentifs aux choses, plus en éveil, plus présents au monde avec de la musique, avec un fond sonore dessinant un paysage, que dans le silence. Ou, pour dire les choses autrement : peut-être la musique gène-t-elle notre concentration mais elle soutient l’attention, qui n’est pas la même chose et qui, dans bien des cas, est beaucoup plus utile, beaucoup plus efficace que ne l’est la concentration.

6 décembre 2020 / / musique

Dans la musique, l’interprétation singulière, ce que nous percevons, n’est pas la copie dégradée, l’ombre grossière d’une mélodie première qui serait un modèle pur et idéal ; elle est la musique elle-même.

20 septembre 2019 / / Emotions

https://improvisations.fr/wp-content/uploads/20190920enchanteurs.mp3?_=1

Je regardais une émission sur Kate Bush et découvrais que chaque été, dans les grandes villes d’Europe, des centaines de fans et de fidèles se réunissent, vêtus de rouge comme elle était vêtue de rouge quand elle chantait Wuthering Heights et dansent en de grandes chorégraphies semblables à celles qu’elle mettait en scène dans ses spectacles. Et je me disais qu’il n’y a guère que les chanteuses et les chanteurs à savoir susciter une telle fascination, une telle admiration.

On peut être admiratif devant une belle statue, un beau monument, un beau tableau ; on peut être saisi par un beau poème ; on peut être stupéfait par la beauté d’une femme (et peut-être d’un homme) mais il n’y a que la musique, la voix et le chant pour nous entraîner vers d’autres mondes, nous ravir à nous mêmes. Même le cinéma, sans son, perdrait tout son pouvoir.

17 novembre 2018 / / Choses de la vie

La capacité de l’homme à créer de la beauté, à mettre au monde des œuvres qui l’embellissent est un don divin.

Quelle pitié que nous en mésusions ainsi pour salir, enlaidir, tuer. Quelle tristesse que nous ravagions ce que nous avions pouvoir d’embellir.

14 novembre 2018 / / Emotions

La voix met à nu. Elle vient du tréfonds de l’être et se projette au dehors, révélant dans un cri ou un chuchotement l’intimité et le secret. Elle donne à voir la profondeur des êtres.

C’est pourquoi il n’est rien de plus sacré que le chant : chant des baleines, chant des femmes et des hommes, chant de la nuit et des étoiles, qui sont une porte vers la vérité du monde, son souffle et son rythme premiers.

6 février 2018 / / Choses de la vie
1 juin 2017 / / Emotions

  C’était il y a cinquante ans, “A day in the life“, le dernier morceau de l’album Sergeant Pepper’s. Un souvenir lointain et enfantin. Mais…